Ils recrutent en Occitanie !

L’Occitanie est l’une des régions les plus dynamiques de France en termes d’emploi. Certains secteurs et certains métiers, sous le coup de plusieurs facteurs, environnementaux…

L’Occitanie est l’une des régions les plus dynamiques de France en termes d’emploi. Certains secteurs et certains métiers, sous le coup de plusieurs facteurs, environnementaux sont même fortement recruteurs, voire en tension. Nous vous aidons à y voir plus clair.

Qu’est-ce qu’un métier porteur ?

C’est un métier pour lequel le besoin d’embaucher est fort, ou qui présente dans les années à venir des perspectives d’emploi importantes. C’est, en d’autres termes, un métier recherché, un métier qui recrute. Les raisons peuvent être diverses :

Le vieillissement de la population

Le phénomène n’est pas seulement régional : les actifs les plus âgés partent à la retraite et de nombreux secteurs comme l’agriculture et le sanitaire et social doivent faire face à une problématique de disponibilité de main-d’œuvre. En même temps, cette part considérable de seniors, dont l’espérance de vie s’allonge, booste la « silver économie » : les besoins en métiers du soin et de l’accompagnement, de l’animation et des loisirs augmentent considérablement, créant de nouvelles sources d’emploi.

La croissance démographique

L’Occitanie est une région attractive et sa démographie connaîtra, d’ici 2050, une forte progression, amenant son nombre d’habitants à presque 7 millions (Insee, 2017). Elle accueille chaque année près de 50 000 personnes supplémentaires, toutes avec leurs besoins spécifiques – se nourrir, se soigner, se déplacer, se former, se divertir, etc., auxquels les entreprises, les associations, les administrations doivent répondre… Autant de nouvelles sources d’emploi ! Par exemple, la construction de logements, d’établissements scolaires, de routes ou encore d’équipements publics va elle aussi être revue à la hausse.

L’évolution de notre société

La transition numérique

Les entreprises accélèrent leur transformation numérique. L’avènement du digital a déjà un impact important sur l’emploi, et cela devrait se maintenir dans les années à venir. L’utilisation des objets connectés et de la robotique, le recours à l’intelligence artificielle, l’exploitation des data sciences se sont fortement développés, même dans les secteurs les plus traditionnels comme l’agriculture, qui a par exemple recours à la technologie des drones pour une meilleure optimisation des parcelles.

La transition écologique et énergétique

L’écologie au sens large crée de nouveaux emplois pour lesquels de nouvelles compétences sont attendues. La transition énergétique est au cœur des enjeux : rénovation des bâtiments, décarbonation de l’industrie, développement de transports plus propres, recours à de nouvelles sources d’énergie comme l’éolien et l’hydrogène vert… Les réglementations en vue d’une meilleure protection de notre environnement viennent s’ajouter aux normes sanitaires et de sécurité, renforçant le besoin en savoir-faire nouveaux. Reprenons l’exemple du BTP : on l’a vu, c’est un secteur porteur du fait de la démographie croissante en Occitanie. Mais en plus de cela, la transition énergétique impose la réhabilitation des logements anciens et promet des programmes de rénovation pour respecter les nouvelles normes… et donc crée de nouveaux emplois !

Se former dans le BTP, la vraie bonne idée !

En préambule, le BTP représente 155 600 emplois, soit 7 % de l’emploi régional. C’est le secteur le moins féminisé (11 % d’emplois féminins). 60 % d’emplois sont en CDI.

Les besoins de cette filière sont importants. La construction affiche le taux de difficulté de recrutement le plus grand. La transition à la fois numérique et énergétique implique de nouvelles manières de bâtir et une complexité des processus de production qui demande de l’encadrement. C’est aussi un secteur où l’artisanat est prégnant, dans lequel les départs à la retraite sont nombreux.

Parmi les métiers porteurs de la construction, on retrouve :
Des métiers qui présentent à la fois des volumes d’actifs et de projets de recrutement importants dans la région (exemples : ouvriers non qualifiés des travaux publics, ouvriers non qualifiés du gros œuvre, maçons…).
• Des métiers qui connaissent de fortes tensions structurelles sur le marché du travail (exemples : charpentiers, couvreurs, plombiers, géomètres, dessinateurs…).
• Des métiers portés par les innovations technologiques et les nouvelles exigences réglementaires (exemples : techniciens et chargés d’études, ingénieurs…).

En Occitanie, 3 Campus des métiers et des qualifications se sont emparés des enjeux de ce secteur pour créer des synergies entre la recherche, la formation et les professionnels : les CMQ BTP et usages du numérique, Habitat, énergies renouvelables et éco-construction et Transition énergétique.
Pour se former, les voies professionnelles sont à privilégier. Ce secteur est d’ailleurs l’un des rares à proposer des diplômes en alternance pour tous les niveaux, du CAP au diplôme d’ingénieur. En Occitanie, environ 65 CFA sont consacrés aux métiers du BTP.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur le portail de l’apprentissage en Occitanie et consultez le guide de l’apprentissage en région Occitanie.


En conclusion, notons que malgré la crise actuelle, les perspectives de recrutement s’envisagent sur le moyen terme. C’est le cas par exemple de la filière aéronautique. D’ici quelques années, elle devrait recruter pour des postes en lien direct avec son activité industrielle, mais offrira aussi certainement à l’avenir de nouveaux emplois intégrant les questions de développement durable.

Quelques métiers porteurs

Le Carif-Oref a fait le point en décembre 2021 sur les métiers porteurs en Occitanie, voire en tension, par secteurs d’activité-clés :
• le commerce et l’immobilier ;
• les industries ;
• l’hôtellerie-restauration et le tourisme ;
• le transport et la logistique ;
• l’information et la communication.
En voici les grandes lignes.

Dans le commerce et l’immobilier

Ces secteurs sont en particulier portés par la croissance démographique et l’attractivité touristique de la région. Ils sont marqués par l’évolution des modes de consommation très empreints de services, le numérique (développement du multicanal, commerce connecté…), la prise en compte des enjeux écologiques (économie circulaire, traçabilité des produits…) et la professionnalisation du secteur de l’immobilier.

Parmi les métiers porteurs, on retrouve essentiellement ceux qui présentent à la fois des volumes d’actifs et de projets de recrutement importants dans la région (exemples : attachés commerciaux, managers, caissiers, vendeurs…) et des métiers de la relation commerciale pour lesquels les employeurs expriment des difficultés de recrutement.

Quelques chiffres-clés 
COMMERCE
• 290 800 emplois (13 % de l’emploi régional)
•  46 % d’emplois féminins
•  74 % d’emplois en CDI
IMMOBILIER
• 30 000 emplois (1,3 % de l’emploi régional)
• 54 % d’emplois féminins
• 65 % d’emplois en CDI
Dans l’industrie

On trouve en Occitanie une grande diversité d’activités industrielles, l’agroalimentaire et l’aéronautique en tête. Elles sont marquées par l’évolution des techniques et des procédés de fabrication, les effets de la transition numérique (machines intelligentes, maintenance prédictive, cybersécurité, intelligence artificielle, data sciences) et la transition énergétique (développement de propulsions alternatives, notamment électriques ou à l’hydrogène, efficacité énergétique). D’une manière générale, les métiers de l’industrie montent en compétences, exigeant une plus forte polyvalence.

Le saviez-vous ?
DERBI est un pôle de compétitivité au service de la transition énergétique, qui a pour mission de développer l’innovation, la recherche, la formation, le transfert de technologie, le développement et la création d’entreprises dans le domaine des énergies renouvelables appliquées au bâtiment et à l’industrie.
Il existe aussi un Campus des métiers et des qualifications Industrie du futur qui rassemble entreprises, laboratoires de recherche, établissements de formation et institutions autour d’objectifs communs. Il permet notamment de réaliser des parcours de formation du CAP au diplôme d’ingénieur avec une insertion professionnelle à la clé. Renseignez-vous !

Quelques zooms :
L’aéronautique : l’Occitanie comporte 3 avionneurs et de nombreux sous-traitants concentrés sur les territoires de Tarbes, Figeac et Toulouse. Les besoins portent sur des profils très qualifiés, dans l’encadrement, la production et la recherche. Aerospace Valley est le pôle de compétitivité occitan spécialisé dans les domaines de l’aéronautique, de l’espace et des systèmes embarqués. Côté formations, allez faire un tour sur le site du Campus des métiers et des qualifications Aéronautique et spatial et consultez les témoignages recueillis sur place.
La chimie est une branche porteuse, notamment dans le secteur des peintures, des colles et adhésifs, ainsi que de la pharmacie et de l’hygiène-beauté, dans lesquels Pierre Fabre est un poids lourd de la région.
La filière du textile, du cuir et du bois vaut le coup d’œil, car on observe une reprise du textile au niveau local, notamment sur des marchés de niche (luxe). Celle du bois a été structurée et ses besoins se développent également.
L’électricité et l’électronique sont tirées en avant par les autres industries, en particulier l’aéronautique et le spatial, ainsi que le bâtiment.
Un pôle de compétitivité, Aqua-Valley, est dédié à la collecte et au traitement des eaux, signe qu’il s’agit d’un secteur à enjeux majeurs. Il accompagne le développement économique de la filière eau, couvrant l’ensemble des métiers et du cycle de l’eau.
Les métiers de la maintenance sont transversaux et connaissent des besoins en emploi très importants, notamment dans le bâtiment.

Parmi les métiers porteurs de l’industrie, on retrouve :
Des métiers qui présentent à la fois des volumes d’actifs et de projets de recrutement importants dans la région (exemples : ouvriers non qualifiés, aussi bien dans les industries agroalimentaires que dans le travail des métaux, techniciens des diverses industries…).
Des métiers qui connaissent de fortes tensions structurelles sur le marché du travail (exemples : soudeurs, chaudronniers…).
Des métiers portés par les innovations technologiques et/ou de nouvelles exigences réglementaires (exemples : dessinateurs en mécanique ou en électricité/électronique, techniciens intervenant sur des équipements utilisant de nouvelles technologies, techniciens de laboratoire…).

En conclusion, l’industrie a sa part de métiers émergents et innovants, loin des idées reçues des métiers industriels vieillots !

Quelques chiffres-clés 
221 900 emplois (9,9 % de l’emploi régional)
29 % d’emplois féminins
83 % d’emplois en CDI
Dans l’hôtellerie-restauration et le tourisme

L’Occitanie est une région attractive avec une offre touristique très diversifiée. Elle est la 4e région touristique française, 1re sur le thermalisme, 1re en nombre de campings…
On observe une exigence marquée des clients dont la diversité (familles, seniors…) fait évoluer l’offre de services. On remarque aussi le développement considérable de l’usage des outils et des contenus numériques, qui génère de nouvelles pratiques, de nouveaux besoins et de nouveaux modes de consommation. Enfin, les activités nécessitent désormais la prise en compte des enjeux environnementaux et sanitaires.

Parmi les métiers porteurs de l’hôtellerie-restauration, branche portée en grande partie par le tourisme, on retrouve :
Des métiers qui présentent à la fois des volumes d’actifs et de projets de recrutement importants dans la région (exemples : serveurs, cuisiniers…).
Des métiers qui présentent des tensions marquées sur le marché du travail, notamment du côté des activités de management (cuisine, hôtel, restauration).

Faites aussi un tour sur le site du Campus des métiers et des qualification Tourisme pyrénéen si vous vous intéressez plus particulièrement à ce haut lieu du potentiel touristique que représente la chaîne des Pyrénées ! Métiers, offres de formation… tout y est expliqué !

Quelques chiffres-clés 
93 800 emplois (4,2 % de l’emploi régional)
47 % d’emplois féminins
64 % d’emplois en CDI
Dans le transport et la logistique

Ce secteur est dynamique, au cœur du modèle économique actuel qui favorise la mobilité des marchandises et des personnes. Il est tiré en avant par l’essor du commerce en ligne et le déploiement des plateformes logistiques, l’évolution des pratiques de mobilité (transport routier de voyageurs, transport sanitaire…) et les transformations en lien avec les exigences énergétiques et numériques.

Parmi les métiers porteurs du transport et de la logistique, on retrouve :
Des métiers qui témoignent de fortes tensions structurelles sur le marché du travail (exemples : conducteurs, notamment de transports en commun).
Des métiers qui présentent à la fois des volumes d’actifs et de projets de recrutement importants dans la région (exemples : ouvriers non qualifiés de l’emballage et de la manutention, conducteurs routiers…).
Des métiers qui se développent en lien avec le renforcement de certaines fonctions (exemple : responsables logistiques).

Le dynamisme de ce secteur est tel qu’on retrouve en Occitanie un Campus des métiers et des qualifications dédié : le CMQ Transport, logistique et commerce de gros, un réseau de professionnels et d’établissements de formation au service de l’innovation et de l’employabilité. Ces domaines vous intéressent ? Consulter ce site est un premier pas !

Quelques chiffres-clés 
91 000 emplois (4,1 % de l’emploi régional)
27 % d’emplois féminins
86 % d’emplois en CDI
Dans l’information et la communication

Les technologies de l’information et de la communication sont aujourd’hui au cœur de nombreux secteurs d’activité. Deux observations principales : d’une part, les métiers de l’informatique sont stratégiques dans le développement de nombreux secteurs d’activité. Déjà largement utilisés dans les services mais aussi l’industrie, ils trouvent désormais de nouvelles applications, notamment dans la santé et l’éducation. D’autre part, on remarque de gros besoins en communication publicitaire et en diffusion de l’information, et le multimédia connaît un fort développement, tout comme les métiers de l’audiovisuel.

Quelques chiffres-clés 
61 000 emplois (2,7 % de l’emploi régional)
30 % d’emplois féminins
81 % d’emplois en CDI

Parmi les métiers porteurs de l’information et de la communication, on retrouve :
Principalement des métiers de l’informatique qui connaissent une croissance des effectifs importante, marquée par des difficultés de recrutement (exemples : ingénieurs et chefs de projet informatique).
Des métiers portés par les innovations technologiques et les nouvelles exigences réglementaires, notamment en matière de sécurité des données.
Des métiers portés par les nouvelles façons de communiquer (exemples : graphistes et concepteurs de contenus multimédias).

Le sanitaire et le social et l’agriculture sont également des secteurs extrêmement porteurs en Occitanie. Renseignez-vous !