Les métiers qui recrutent en Occitanie

L’Occitanie est l’une des régions les plus dynamiques de France en termes d’emploi. Vous cherchez votre voie ? Certains secteurs et métiers recrutent massivement. Nous vous aidons à y voir plus clair.

Qu’est-ce qu’un métier porteur ?

C’est un métier pour lequel le besoin d’embaucher est fort, ou qui présentera dans les années à venir une augmentation importante des perspectives d’emploi. C’est, en d’autres termes, un métier recherché, qui recrute. Les raisons peuvent être diverses :

Les actifs les plus âgés partent à la retraite et de nombreux secteurs comme l’agriculture et le sanitaire et social manquent de main-d’œuvre. En même temps, cette part importante de séniors, dont l’espérance de vie s’allonge, booste la « silver économie » : les besoins en métiers du soin et de l’accompagnement, de l’animation et des loisirs augmentent considérablement, créant  de nouvelles sources d’emploi.

L’Occitanie est une région attractive et sa démographie connaîtra, d’ici 2050, une forte progression, amenant son nombre d’habitants à presque 7 millions. Elle accueille chaque année près de 50 000 personnes supplémentaires, toutes avec leurs besoins spécifiques – se nourrir, se soigner, se déplacer, se former, se divertir, etc., auxquels les entreprises, les associations, les administrations doivent répondre… Autant d’opportunités d’emploi ! Par exemple, la construction ou la rénovation de logements, d’établissements scolaires, de routes ou encore d’équipements publics doit être revue à la hausse, ce qui booste le secteur du bâtiment !

Se former dans le BTP, la vraie bonne idée !
Ce secteur représente 155 600 emplois, soit 7 % de l’emploi régional. Les besoins de cette filière sont importants. Pourquoi ? La démographie croissante en Occitanie crée des marchés supplémentaires. En parallèle, la transition à la fois numérique et énergétique implique de nouvelles manières de bâtir et une complexité des processus de production qui demande de l’encadrement. Enfin, c’est un secteur où l’artisanat est central, et où les départs à la retraite sont nombreux.

Parmi les métiers porteurs de la construction, on retrouve :
les ouvriers non qualifiés des travaux publics, les ouvriers non qualifiés du gros œuvre, les maçons, les charpentiers, les couvreurs, les plombiers, les géomètres, les dessinateurs… ;
également des métiers portés par les innovations technologiques et les nouvelles exigences réglementaires : techniciens et chargés d’études, ingénieurs…

En Occitanie, pas moins de 3 Campus des métiers et des qualifications proposent des formations du CAP au diplôme d’ingénieur en fort lien avec le monde de l’entreprise et les enjeux actuels, notamment de transition énergétique et numérique :
CMQe BTP et usages du numérique ;
CMQe Habitat, énergies renouvelables et éco-construction ;
CMQ Transition énergétique.

Quelques métiers porteurs : ingénieur·e et cadre d’études et de recherche, développeur·euse, technicien·ne d’exploitation de maintenance, graphiste de contenus multimédia…
L’avènement du numérique a déjà un impact important sur l’emploi, qui devrait se maintenir dans les années à venir. L’utilisation des objets connectés et de la robotique, le recours à l’intelligence artificielle, l’exploitation des data sciences se sont fortement développés, même dans les secteurs les plus traditionnels comme l’agriculture, qui a par exemple recours à la technologie des drones pour une meilleure optimisation des parcelles.

Quelques métiers porteurs : chef·fe de projet éolien, conseiller·ère en maîtrise énergétique dans le BTP, animateur·rice de bassin versant…
L’écologie au sens large crée de nouveaux emplois, pour lesquels de nouvelles compétences sont attendues. La transition énergétique, notamment, est au cœur des enjeux : rénovation des bâtiments, décarbonation de l’industrie, développement de transports plus propres, recours à de nouvelles sources d’énergie comme l’éolien et l’hydrogène vert… Les réglementations en vue d’une meilleure protection de notre environnement viennent s’ajouter aux normes sanitaires et de sécurité, renforçant le besoin en savoir-faire nouveaux.

Zoom sur quelques métiers porteurs

Dans le commerce et l’immobilier

Quelques métiers porteurs : attaché·e commercial·e, manager, caissier·ère, vendeur·euse, métiers de la relation commerciale…
Quelques mots sur ces secteurs : en particulier portés par la croissance démographique et l’attractivité touristique de la région, ils sont marqués par l’évolution des modes de consommation de leurs services, impactés par le numérique (commerce connecté…), les enjeux écologiques (économie circulaire, traçabilité des produits…) et la professionnalisation du secteur de l’immobilier.

Chiffres-clés
COMMERCE
• 290 800 emplois (13 % de l’emploi régional)
 46 % d’emplois féminins

IMMOBILIER
 30 000 emplois (1,3 % de l’emploi régional)
• 54 % d’emplois féminins

Dans l’hôtellerie-restauration et le tourisme

Quelques métiers porteurs : serveur·euse, cuisinier·ère, manager en cuisine, en restauration et en hôtellerie…
Quelques mots sur ces secteurs : l’Occitanie est une région attractive avec une offre touristique très diversifiée. Elle est la 4e région touristique française, 1re sur le thermalisme, 1re en nombre de campings… On observe une exigence marquée des clients, dont la diversité (familles, séniors…) fait évoluer l’offre de services, tout comme l’usage croissant des outils et contenus numériques qui génère de nouvelles pratiques, ainsi que la prise en compte des enjeux environnementaux.
À connaître côté formations : celles du CMQ Tourisme pyrénéen et du CMQe Gastronomie, hôtellerie et tourismes.

Chiffres-clés
 93 800 emplois (4,2 % de l’emploi régional)
• 47 % d’emplois féminins

Dans le transport et la logistique

Quelques métiers porteurs : conducteur·rice routier·ère et de transports en commun, ouvrier·ère non qualifié·e de l’emballage et de la manutention, responsable logistique…
Quelques mots sur ces secteurs : dynamique, il est tiré en avant par l’essor du commerce en ligne et le déploiement des plateformes logistiques, ainsi que par l’évolution des pratiques de mobilité et les transformations dues aux exigences énergétiques et numériques.
• À connaître côté formations : celles du CMQ Transport, logistique et commerce de gros

Chiffres-clés
 91 000 emplois (4,1 % de l’emploi régional)
 27 % d’emplois féminins

Dans l’information et la communication

Quelques métiers porteurs : ingénieur·e et chef·fe de projet informatique, expert·e en cybersécurité, graphiste et concepteur·rice de contenus multimédia…
Quelques mots sur ces secteurs : d’une part, les métiers de l’informatique sont stratégiques dans le développement de nombreux secteurs d’activité et trouvent désormais de nouvelles applications, notamment dans la santé et l’éducation. D’autre part, on remarque de gros besoins en communication publicitaire et en diffusion de l’information.

Chiffres-clés
 61 000 emplois (2,7 % de l’emploi régional)
• 30 % d’emplois féminins

La santé et le sociall’alimentation (agriculture et agroalimentaire) et l’industrie sont également des secteurs extrêmement porteurs en Occitanie. Quelques métiers recherchés :
Dans la santé et le social : infirmier·ère, médecin, professionnel·le de l’animation socioculturelle, spécialiste de l’appareillage médical…
Dans l’alimentation durable : ingénieur· et cadre d’études de l’agriculture, commercial·e…
Dans l’industrie : technicien·ne des industries de process, agent·e de maîtrise et cadre de la maintenance et de l’environnement…

Lisez nos articles de la rubrique « Des métiers d’avenir » et parcourez les magazines ID.MÉTIERS, qui sont dédiés à ces filières.

Pour aller + loin :
« Les métiers porteurs en Occitanie » : la dernière étude du Carif-Oref Occitanie
Les métiers du numérique
Notre article sur les métiers de la transition écologique
Notre article sur les métiers de l’alimentation durable
Notre article sur les métiers du sanitaire et social
Notre article sur les métiers de l’industrie
Le portail de tous les CMQ en Occitanie
Les magazines ID.MÉTIERS
Les études et travaux du Carif-Oref Occitanie
Enquête Pôle emploi « Besoins en main d’œuvre 2022 »