En Occitanie, les métiers d’art ont de l’avenir

Pas un, pas deux, pas dix, mais 281 métiers sont recensés parmi les métiers d’art ! Entre artisanat et art, ces métiers à la fois techniques et créatifs ont tout pour séduire.

Pas un, pas deux, pas dix, mais 281 métiers sont recensés parmi les métiers d’art ! Entre artisanat et art, ces métiers à la fois techniques et créatifs ont tout pour séduire. Zoom sur un secteur qui se plaît et qui plaît en Occitanie.

Qu’ont en commun un·e coutelier·e, un·e relieur·se d’art, un·e céramiste, un·e sculpteur·trice sur bois ou encore un·e tapissier·e ? Ils font partie de la grande famille des métiers d’art, ces métiers qui conjuguent passion et créativité et qui offrent des carrières professionnelles hors du commun : y avez-vous pensé ?

Un secteur créatif et innovant

Ils sont près de 4 000 professionnel·les en Occitanie à être reconnus comme artisans d’art. Un chiffre en augmentation, puisque ces savoir-faire vecteurs de culture et d’innovation font l’objet d’une filière d’excellence qui séduit de plus en plus de jeunes.

Le saviez-vous ?

Le PASS Métiers d’Art Occitanie soutient les professionnel·les des métiers d’art en Occitanie. Il permet de maintenir et de développer les savoir-faire locaux ancestraux.

« Certain·es professionnel·les ont fait des études d’art très longues, d’autres sont totalement autodidactes », observe Fabienne Montero, créatrice de la marque FAFA M, spécialisée en maroquinerie recyclée. Elle a rejoint 17 consœurs et confrères au sein du collectif Mano-Facto. Dans leur magasin de Toulouse, les professionnel·les montrent la diversité des savoir-faire occitans : perlier·e d’art, céramiste, ébéniste, chapelier·e, illustrateur·trice, créateur·trice métallique… « Je suis mon propre patron, je suis libre d’organiser mon temps », poursuit-elle. « À tous les jeunes qui envisagent une orientation vers ces métiers, voici mon conseil : faites-vous confiance, foncez. Il y aura toujours des personnes pour vous épauler sur votre chemin. »

Clap sur le projet PORT DU CASQUE OBLIGATOIRE, au Lycée polyvalent des Métiers d’Arts Charles Gide d’Uzès : une série de rencontres entre jeunes et professionnel·les sous forme de podcasts.

À Cazères, la céramique est en fête

Un succès !

Au Lycée Martin Malvy, à proximité des terres traditionnelles de faïencerie de Martres-Tolosane, en Haute-Garonne, deux sections de CAP dédiées à l’apprentissage des techniques autour de la céramique ont ouvert en 2020. « Depuis, la demande pour intégrer ces formations Arts du feu est en constante augmentation », se réjouit Jean-Noël Varachat, directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques du lycée de Cazères.

Le succès est tel que l’établissement prévoit l’ouverture dès septembre 2022 d’un brevet des métiers d’art céramique, accessible aux élèves ayant obtenu l’un des CAP. Les équipes réfléchissent à la mise en place d’un diplôme national des métiers d’art et du design, formation supérieure conférant aux titulaires le grade de licence, à plus long terme. « Ce serait une suite logique», confie Jean-Noël Varachat.

Quand artisanat rime avec digital et innovation

Dotés de fours de cuisson ultra modernes, d’outils, de matériaux, mais aussi d’espaces de conception et d’exposition, d’un fablab avec imprimante 3D, les locaux sont parfaitement équipés pour accueillir les futurs professionnel·les des métiers d’art.

La bonne idée !

Vous avez des doutes et vous vous demandez si cette voie est faite pour vous ? Le lycée a mis en place des mini-stages : une occasion de découvrir votre vocation !

En toute mixité

Les formations en tournage et décoration en céramique accueillent des promotions de 12 élèves par an, jeunes venant de collèges, étudiant·es tout juste bachelier·es et adultes en reconversion professionnelle.

« Cette mixité est un atout formidable », témoignent Christelle Durand, enseignante d’arts appliqués, et Barbu Bejan, enseignant en tournage céramique. « Les niveaux sont remarquables, les vocations se révèlent. Les choix de ces formations par défaut sont de plus en plus rares », poursuivent-ils.

Léane, 16 ans, élève de la section déco, confirme : « l’interaction avec les adultes est très riche, nous sommes soudés. Il y a toujours quelqu’un pour nous aider à progresser. » De son côté, Nora, 19 ans, poursuit son exploration des matériaux : après avoir obtenu des CAP ébénisterie, sculpture et marqueterie, elle découvre ici toutes les techniques de la céramique. « J’espère continuer l’an prochain en brevet », confie la jeune fille. « Puis j’espère monter mon propre atelier. »

Pour aller plus loin :

• Les formations aux métiers d’art en Occitanie
• Le Guide des formations Post 3e en Occitanie édition 2022
• Article « Des milliers de professionnels des métiers d’art font rayonner l’Occitanie »