S’orienter vers l’alimentation de demain

L’Occitanie est la 1re région agricole de France et le secteur de l’agroalimentaire est le 1er employeur sur notre territoire. Ces filières sont largement engagées dans la transition vers…

L’Occitanie est la 1re région agricole de France et le secteur de l’agroalimentaire est le 1er employeur sur notre territoire. Ces filières sont largement engagées dans la transition vers une alimentation durable, pour le bien de notre planète, de notre santé et celle des animaux. Les métiers, de l’agriculture à la distribution en passant par la transformation, y sont variés et évolutifs. Une multitude de choix porteurs de sens s’offre à vous !

Les terres agricoles occitanes, pourvoyeuses d’emploi

Un secteur en pleine mutation

L’agriculture est profondément marquée par la modification des modes de consommation, les normes environnementales, les innovations technologiques et le déploiement des outils numériques. Au niveau démographique, elle doit faire face à une problématique de vieillissement de ses actifs et de reprise des exploitations : on en compte près de 66 000 en Occitanie, dont 55 % de moyennes et grandes exploitations. En 2020,  ⅓ des exploitants agricoles qui partaient à la retraite n’étaient pas remplacés. Des aides à l’installation ont vu le jour dans le but d’inverser la tendance.

Vers un nouveau monde agricole ?

Conscientes du caractère essentiel de ce secteur, de plus en plus de personnes se reconvertissent pour vivre à la campagne. Les fermes sont souvent plus petites, plus écologiques et plus respectueuses des animaux. Ces néo-paysans cohabitent avec des agriculteurs de la première heure, riches de leur expérience et de leur amour de la terre.
L’Occitanie présente une très grande diversité de métiers dans le secteur agricole, permettant de mieux s’y projeter : le maraîchage, l’élevage, la pêche, la viticulture, l’apiculture et bien d’autres !

Agriculteurs de père en fils ? 

Les mentalités évoluent et de nombreuses femmes prennent désormais la tête d’exploitations agricoles. Sur les 55 220 chefs d’exploitation et coexploitants de la région, 29 % sont des femmes. En 2009, des vigneronnes ont monté l’association Vinifilles, pour aller à l’encontre des préjugés et assembler leurs forces !

Top 5 des domaines porteurs dans l’agriculture
Aide agricole de production fruitière ou viticole
• Arboriculture et viticulture
• Polyculture, élevage
• Horticulture et maraîchage
• Conduite d’engins d’exploitation agricole et forestière

L’agroalimentaire : 1er employeur du secteur industriel en Occitanie

Un choix de 10 familles de métiers

Prolongement de l’agriculture, l’agroalimentaire comprend les métiers de la production, du contrôle, de l’analyse, de la qualité, de la logistique, du commerce, des achats, de la maintenance et de la recherche et développement. Il y a donc de quoi trouver son bonheur dans les prés !
Il est aussi possible d’évoluer d’une branche à l’autre ou de conjuguer plusieurs corps de métiers. Par exemple, un paysan-boulanger peut cultiver son blé, le transformer en farine et produire ensuite son pain, à l’image de Denis, de la Ferme Campagnolle dans les Hautes-Pyrénées.

Un secteur qui évolue aussi

En Occitanie, l’agroalimentaire, avec l’aéronautique, est en tête des activités industrielles dans lesquelles le Carif-Oref observe des évolutions principalement liées aux techniques et procédés de fabrication, à la transition numérique, à la transition énergétique ; dans cette filière, les métiers montent en compétences, exigeant une plus forte polyvalence.

Pourquoi travailler dans l’agroalimentaire ?

Les atouts de ce secteur, qui compte près de 9 000 entreprises, sont nombreux :
•  Des métiers variés, on l’a vu plus haut, mais qui s’adressent aussi à tous puisqu’ils recrutent aussi bien des personnes qualifiées que peu ou non qualifiées.
•  La taille humaine de la majorité des entreprises, implantées aussi bien en ville que dans les campagnes : 85 % d’entre elles ont moins de 20 salariés.
•  La possibilité de travailler sur tout le territoire : certes, la Haute-Garonne, l’Hérault et l’Aveyron concentrent 39 % des offres d’emploi, mais l’industrie agroalimentaire est développée dans toute l’Occitanie.

Top 5 des domaines porteurs dans l’agroalimentaire
•  Conduite d’équipement de production alimentaire
•  Opérations manuelles d’assemblage, de tri ou d’emballage
•  Conduite d’équipement de conditionnement
•  Management et ingénierie de production
•  Abattage et découpe des viandes

Un circuit vertueux de bout en bout

Si l’agriculture et l’agroalimentaire sont désormais tournés vers des modes de production plus respectueux de l’environnement et de notre santé, les solutions pour consommer de manière responsable ne manquent pas non plus.

Côté distribution

On peut citer par exemple les plateformes en ligne, comme tousoccitariens.fr, qui mettent en relation directe consommateurs et producteurs locaux, mais aussi les magasins de producteurs, les paniers fermiers, la vente à la ferme… Bon pour la planète, le circuit court permet aussi aux agriculteurs d’être rémunérés au prix juste. On remarque également l’essor de la vente en vrac qui contribue à l’objectif zéro plastique de la Région.

Côté restauration

Prenons l’exemple de la restauration collective, pour laquelle l’objectif est clair en Occitanie : il s’agit de porter à 75 % la part de produits bio et locaux dans les cantines d’ici 2026, sans surcoût pour les familles.

5 pistes pour se former dans les secteurs agricole ou agroalimentaire

  1. Valoriser le patrimoine alimentaire régional en devenant chef·fe d’exploitation viticole après un master ingénieur agronome, option viticulture-œnologie à l’Institut Agro Montpellier.
  2. Structurer des filières alimentaires durables au poste d’acheteur·euse de matières premières alimentaires après une licence professionnelle commercialisation des produits alimentaires à l’université Paul-Sabatier (Toulouse).
  3. Éveiller, informer et former en tant que conseiller·ère technique culture ou élevage bio après un BTSA agronomie : productions végétales au CFAA de Montauban.
  4. Faire de l’alimentation un pilier de la transition écologique, comme chargé·e de mission en valorisation agricole après une licence professionnelle agronomie à l’IUT d’Auch.
  5. Faire de l’Occitanie un laboratoire d’innovation pour l’alimentation de demain au poste de chercheur·se/développeur·se en génie alimentaire après un master ingénieur agronome spécialisation industries agroalimentaires à l’ENSAT (Toulouse).

Pour aller plus loin :
•  Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt
•  3 documents « Éclairages et synthèses – Focus sur les métiers en Occitanie » réalisés par Pôle Emploi (septembre 2021): Les métiers de l’agriculture, Les métiers de l’industrie agroalimentaire, Les métiers des espaces verts
•  Les industries agroalimentaires par le Carif Oref
•  Occitagri  formations
•  https://www.laregion.fr/-Enseignement-agricole-Occitanie-

+ Consultez le dernier magazine ID. Métiers consacré aux métiers de la transition vers une alimentation durable. Il est disponible en ligne depuis févier 2022 sur le site Me former en Occitanie.