La licence

FICHE TECHNIQUE

QUEL NIVEAU ?
Bac + 3

POUR QUI ?
Pour les étudiant·es autonomes qui souhaitent bénéficier d’un enseignement plutôt théorique avec une spécialisation progressive en 2e et 3années, et qui envisagent majoritairement de poursuivre leurs études ensuite.

CHIFFRES-CLÉS
Dans quels principaux domaines s’inscrivent les bachelier·ères ?
19 % en sciences humaines
19 % en arts, lettres et langues
18 % en sciences
16 % en droit et sciences politiques
11 % en économie, gestion et administration économique et sociale (AES)
10 % en parcours d’accès spécifique santé (PASS)
7 % en sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS)
(Source : Onisep – chiffres nationaux)

COMMENT ?
Enseignement en grands groupes, en présentiel (cours magistraux en amphithéâtre) ou à distance, complété de travaux dirigés et de travaux pratiques en plus petits groupes.
Une trentaine d’heures de cours par semaine maximum, auxquelles s’ajoute un volume conséquent d’heures de travail personnel chez soi.
Un stage souvent facultatif peut être effectué en 3année.
Il est également possible d’effectuer une période d’études ou un stage à l’étranger avec Erasmus+.

OÙ ?
Dans l’une des 8 universités d’Occitanie : à Montpellier (2), Nîmes, Perpignan et Toulouse (4).
• À l’Institut national universitaire Jean-François Champollion (à Albi, Rodez et Castres).
En IUT, lycée… pour les licences professionnelles.

COMMENT S’INSCRIRE ?
Via Parcoursup.
Certaines licences ou licences professionnelles aux capacités d’accueil plus limitées sont sélectives (tests de niveau et entretien).

COMBIEN ?
Environ 170 € pour l’inscription en 1re année à l’université (gratuit pour les boursiers).

VALIDATION
Variable : examens de fin de semestre (« partiels »), examens de fin d’année et/ou contrôle continu.

ET APRÈS ?
• Poursuite d’études :
Bac + 5 : master en université ;
Bac + 5 : école (de commerce, d’ingénieurs, etc.).
Insertion professionnelle :
Les débouchés varient selon la spécialité préparée. Pour de meilleures perspectives d’embauche, il est conseillé de poursuivre ses études jusqu’au master – sauf dans le cas des licences professionnelles, qui visent l’insertion professionnelle dès l’obtention du diplôme, avec des cours plus pratiques et des stages obligatoires.

À SAVOIR
La licence professionnelle peut maintenant être accessible directement après le bac ou après une 1re année de licence, et donc se préparer en 2 ou 3 ans. Elle est cependant généralement réalisée en 1 an après un bac + 2 (soit après 2 ans de licence ou de BTS).
Les doubles licences sont des cursus sélectifs qui permettent de gagner du temps en étudiant 2 domaines complémentaires. Résultat : 2 diplômes en seulement 3 ans !

PRÉPARER UNE LICENCE EN OCCITANIE

ZOOM SUR DES SECTEURS À FORT POTENTIEL

Dans le numérique
Licence d’informatique à l’université de Perpignan – Via Domitia (66) pour devenir développeur·euse d’application, intégrateur·rice Web, chargé·e d’intégration robotique, administrateur·rice réseau, prototypiste…
Plus d’informations sur ce secteur dans notre article sur la transition numérique.

Dans la transition écologique
Licence pro management de la qualité, des déchets et de l’environnement à l’université Toulouse III – Paul-Sabatier, antenne de Tarbes (65) pour devenir responsable QSE (qualité sécurité environnement), chargé·e d’affaires dépollution, ambassadeur·rice du tri au sein de collectivités…
Plus d’informations sur ce secteur dans notre article sur la transition écologique.

Dans l’action sociale
Licence de sciences sociales à l’université Paul-Valéry de Montpellier (34) pour devenir technicien·ne de l’intervention sociale et familiale, inspecteur·rice de l’action sanitaire et sociale, conseiller·ère à l’emploi…
Plus d’informations sur ce secteur dans notre article sur la filière du sanitaire et social.

Dans l’alimentation durable
Licence pro agronomie parcours gestion de la production agricole respectueuse de l’environnement à l’IUT Paul-Sabatier, antenne d’Auch (32) pour devenir conseiller·ère agricole, technicien·ne agronome, responsable de culture…
Plus d’informations sur ce secteur dans notre article sur l’alimentation durable.

Dans l’industrie du futur
Licence pro maintenance de l’industrie du futur à l’IUT de Rodez (12) pour devenir monteur·euse automaticien·ne, chef·fe de projet maintenance réseau, technicien·ne de maintenance en informatique industrielle…
Plus d’informations sur ce secteur dans notre article sur l’industrie du futur.

TÉMOIGNAGE

Titouan, 22 ans, diplômé d’une licence professionnelle NTIC (nouvelles technologies de l’information et de la communication) appliquées au tourisme à l’ISTHIA de Foix (09) (université Toulouse II – Jean Jaurès)

Quel bac avez-vous obtenu ?
Un bac littéraire avec une spécialité mathématiques.

Pourquoi avoir choisi la licence ?
Après mon BTS tourisme, je voulais approfondir mes bases et me spécialiser sur les outils numériques. La licence pro NTIC permettait d’acquérir ces savoirs en 1 an avec une formation reconnue et des enseignements de qualité.

Pourquoi avoir choisi le domaine du tourisme ?
J’ai toujours été passionné de voyages, d’histoire, de patrimoine, mais aussi des sports et loisirs en général. L’e-tourisme, plus précisément, m’a intéressé parce que je voulais maîtriser les outils numériques, qui étaient encore mal compris et mal utilisés par beaucoup de professionnels du tourisme.

Qu’est-ce que vous appréciez le plus dans vos études ?
Ce que je préfère, c’est le webdesign, qui est une pratique totalement nouvelle pour moi, [et] les défis qu’impose son apprentissage sont stimulants. J’apprécie aussi le regard poussé que l’on nous apprend à avoir sur le monde du tourisme, sa structuration, ses perspectives et les réflexions à mener face aux enjeux actuels qui se posent.

Et après ? Quels sont vos projets ?
Dans un premier temps, je vais finir mon master technologies, informations, communication appliquées au développement des territoires touristiques. En M2, j’aimerais faire un stage en outre-mer ou à l’étranger dans un observatoire touristique, pour devenir data analyst dans un observatoire ou pour un parc naturel.

Pour aller + loin :
Trouvez la licence qui est faite pour vous en Occitanie dans notre espace JE RECHERCHE.