La CPGE (Classe préparatoire aux grandes écoles)

FICHE TECHNIQUE

QUEL NIVEAU ?
Bac + 2
Mais attention, aucun diplôme n’est délivré à l’issue d’une CPGE.

POUR QUI ?
Celles et ceux qui souhaitent préparer les concours d’entrée aux grandes écoles. Il existe différents types de « classes prépa » :
Littéraires : pour intégrer une ENS (école normale supérieure), un IEP (institut d’études politiques), une grande école de commerce ou encore de communication…
Arts et design : pour intégrer une école d’arts appliqués.
Économiques et commerciales : pour intégrer une grande école de commerce, comme TBS Éducation à Toulouse.
Scientifiques : pour intégrer une grande école d’ingénieurs, comme l’ISAE-SUPAERO de Toulouse, ou une ENS ; avec spécialisation biologie, chimie, physique ou SVT pour intégrer une grande école d’ingénieurs agronomes, une école vétérinaire…

CHIFFRES-CLÉS
D’où viennent les étudiant·es  ?
En très grande majorité de terminales générales (plus de 80 %). Les bacheliers technologiques complètent les classes dans les classes prépa économiques et scientifiques.

COMMENT ?
Un enseignement encadré en petits effectifs avec cours théoriques, travaux dirigés, devoirs sur table et « colles » (oraux réguliers), dont l’objectif est d’acquérir des méthodes de travail intensives et rigoureuses.

OÙ ?
Dans les lycées.

COMMENT S’INSCRIRE ?
Via Parcoursup.
Sélection sur dossier (d’excellents résultats et une très bonne régularité scolaire sont exigés).

COMBIEN ?
Gratuit dans le public et coût variable dans le privé.

VALIDATION
Contrôle continu tout au long de l’année, pour évaluer votre progression et non valider un diplôme.
Concours d’entrée aux grandes écoles à partir du mois de juin.

ET APRÈS ?
Poursuite d’études :
Bac + 5 à bac + 7 : grande école (d’ingénieurs, de commerce, vétérinaire…) ;
Passerelles possibles vers des licences si vous n’intégrez finalement pas une école.
Aucune insertion professionnelle possible après votre CPGE ; l’enseignement suivi n’est pas professionnalisant.

À SAVOIR
Attention, le redoublement de la 1re année n’existe pas ! Mais il est possible de « cuber » la 2e année, c’est-à-dire la redoubler afin d’avoir une seconde chance pour être admis dans une école ou d’améliorer ses résultats afin d’obtenir un meilleur choix d’école.
Si vous hésitez encore entre l’université et la prépa, pensez au CPES comme alternative : le « cycle pluridisciplinaire d’études supérieures » est un cursus d’excellence de 3 ans qui peut vous ouvrir les portes des grandes écoles tout en vous délivrant un grade de licence. Il est par exemple proposé au lycée Joffre de Montpellier.
Si vous souhaiter vous inscrire en licence sans vous fermer de porte pour autant, il existe les CUPGE : les « cycles universitaires préparatoires aux grandes écoles » permettent de vous préparer aux admissions des grandes écoles de votre choix, en parallèle de votre licence.

INTÉGRER UNE CPGE EN OCCITANIE

ZOOM SUR DES SECTEURS À FORT POTENTIEL

Dans le numérique, l’industrie du futur, etc.
Classe préparatoire physique et sciences de l’ingénieur au lycée François-Arago de Perpignan pour préparer le concours d’entrée aux grandes écoles d’ingénieurs.
Plus d’informations sur ces secteurs dans nos articles sur la transition numérique et l’industrie du futur.

Dans la transition écologique
Classe préparatoire scientifique : biologie, chimie, physique et sciences de la Terre au lycée Pierre-de-Fermat de Toulouse pour préparer le concours d’entrée aux écoles vétérinaires, d’ingénieurs agronomes…
Plus d’informations sur ce secteur dans notre article sur la transition écologique.

Dans le commerce, le marketing, le management, le contrôle de gestion, la finance, etc.
Classe préparatoire économique et commerciale générale au lycée Clément-Marot de Cahors pour préparer le concours d’entrée aux grandes écoles de management.

Dans la recherche
Classe préparatoire littéraire au lycée Alphonse-Daudet de Nîmes pour préparer le concours d’entrée à l’ENS (École normale supérieure), mais aussi à d’autres grandes écoles spécialisées : patrimoine, arts, communication, instituts d’études politiques (IEP)…

TÉMOIGNAGE

Noëlie, 18 ans, en CPGE économique et commerciale générale au lycée Clément-Marot de Cahors (46)

Quel bac avez-vous obtenu ?
Un bac général avec les spécialités mathématiques et SES.

Pourquoi avoir choisi de faire une CPGE ?
Pour être bien encadrée durant mes études ; ça me permet également d’avoir 2 années de plus pour savoir exactement ce que je veux faire.

Qu’est-ce que vous appréciez le plus dans la prépa ?
L’accompagnement des professeurs, et surtout l’acquisition de savoirs et de méthodes de travail.

Et après ? Quels sont vos projets ?
Mon but est de poursuivre mes études durant 3 ans en école de commerce et de me spécialiser dans un domaine.

Pourquoi une école de commerce ?
Car j’aime le domaine de la finance et de la comptabilité.

Pour aller + loin :
Trouvez la CPGE qui est faite pour vous en Occitanie dans notre espace JE RECHERCHE.