La fonction publique a toujours la cote !

La fonction publique couvre un spectre très large offrant un nombre important de secteurs d’activité et de métiers potentiels. Avec différents niveaux d’entrée possibles et une carrière à la clé en France ou à l’étranger, vous êtes nombreux à vous y intéresser ! Voici les premiers éclairages…
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La fonction publique couvre un spectre très large offrant un nombre important de secteurs d’activité et de métiers potentiels. Avec différents niveaux d’entrée possibles et une carrière à la clé en France ou à l’étranger, vous êtes nombreux à vous y intéresser ! Voici les premiers éclairages…

La règle de 3

La fonction publique se décompose en 3 branches :

Fonction publique d’État : gérée par les ministères à Paris et de façon déconcentrée dans les régions ; différents types d’établissements, d’agences, de directions au niveau départemental et régional couvrent ainsi tous les secteurs : santé, éducation, enseignement supérieur, recherche, économie et finance, intérieur et défense, agriculture, culture, urbanisme, écologie et développement durable…

Fonction publique territoriale gérée par les collectivités territoriales et locales telles que mairies, départements, régions, communautés de communes, communautés d’agglomérations… elle couvre également tous les secteurs localement, soit en complémentarité avec les services de l’État, soit pleinement, par transfert de compétences.

Fonction publique hospitalière : un écosystème à part entière intégrant les hôpitaux et les établissements médicosociaux, dont les EHPAD.

Les 3 niveaux de concours pour intégrer la fonction publique, d’État ou territoriale, se choisissent selon son niveau de qualification ou d’études. Ils correspondent à 3 catégories de fonctions, elles-mêmes caractérisées par des grilles de salaire et des missions précises :

Concours de catégorie A : accessibles à partir d’un bac + 3, 4 ou 5 (ou équivalence) selon le métier visé. Ils permettent d’exercer des fonctions d’ingénierie, de pilotage de projet et de conception dans tous les secteurs, allant de l’enseignement à la conservation du patrimoine, de l’architecture au secteur médical…

Concours de catégorie B : accessibles à partir du bac, et jusqu’à bac + 2 (ou équivalence) pour certains métiers. Ils permettent d’exercer des fonctions telles que rédacteur, technicien, secrétaire, assistant, greffier de tribunal, contrôleur de gestion, et parfois des métiers plus spécifiques comme agent de douane, éducateur territorial de jeunes enfants…

Concours de catégorie C : accessibles à partir d’un CAP, BEP ou brevet, voire sans diplôme pour certains. Les fonctions visées sont plus « de terrain », comme par exemple aide-soignant, auxiliaire de puériculture, adjoint administratif ou technique, surveillant de l’administration pénitentiaire… Parfois, la maîtrise de compétences techniques  est nécessaire, notamment pour les cuisiniers, les électriciens…

Sans concours : certaines mesures dérogatoires permettent l’accès aux premiers grades des corps de la catégorie C sans passer de concours. Le dispositif du Pacte (Parcours d’accès aux carrières de la fonction publique territoriale, hospitalière et d’État), lui, permet aux jeunes de moins de 28 ans peu ou pas qualifiés de devenir fonctionnaires titulaires après vérification d’aptitudes.

Parcours multiples et évolution

Une fois la fonction publique intégrée, il est tout à fait possible de passer des concours internes afin de progresser et de construire son évolution de carrière. En effet, le large panel des domaines d’activité et des métiers allant de l’administratif au terrain est aussi synonyme de belles opportunités et d’expériences variées permettant de se projeter sur le long terme.

Focus chiffres
5,4 millions d’emplois.
500 métiers différents.
Parité hommes/femmes globalement respectée : 55,6 % (FPE), 61,3 % (FPT) et 77,8 % (FPH) de femmes employées*.
*Source : ministère de l’Action et des Comptes publics (2019).

Tentés par l’international ?

Attirés par la diplomatie et curieux de connaître la vie dans une ambassade ou dans un consulat ? Envie de vivre l’aventure de l’enseignement à l’étranger ou d’être fonctionnaires dans un autre pays ? La mobilité est faite pour vous. Plusieurs options se présentent à vous pour intégrer un organisme officiel. Il vous faudra passer un concours spécifique ou demander un détachement. Vous exercerez des tâches dites de puissance publique et pour la sauvegarde des intérêts généraux de l’État, dans l’un de ces 3 domaines :
– réseau diplomatique, consulaire et culturel ;
– réseau scolaire ;
– Expertise France : projets de coopération technique.

Vous pourrez aussi travailler pour une structure publique du pays d’accueil, auquel cas vous serez considérés comme travailleurs migrants.

Pour en savoir +
https://epso.europa.eu/home_fr
https://europedirect-reims.fr/
https://www.education.gouv.fr/
https://www.diplomatie.gouv.fr