Le tournant numérique

Bienvenue dans un milieu passionnant toujours en mouvement, qui répond aux évolutions de la société grâce aux nouvelles technologies !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Bienvenue dans un milieu passionnant toujours en mouvement, qui répond aux évolutions de la société grâce aux nouvelles technologies !

Ubisoft, objets connectés, imprimantes 3D, opérateurs télécoms, intelligence artificielle… autant de noms et de notions liés à la révolution de l’économie numérique. Au-delà des entreprises du numérique elles-mêmes, tous les secteurs sont concernés, des plus traditionnels aux plus innovants, par de nouvelles manières de réfléchir et de répondre aux besoins d’aujourd’hui et de demain. Sur le terrain, les applications sont diverses, allant des transports au social, du milieu agricole au médical. C’est la transition numérique !

L’Occitanie, une région 2.0

Quel est le point commun entre Dell, 3e constructeur mondial d’ordinateurs, et Ubisoft, référence planétaire dans la conception de jeux vidéo ? Ces 2 poids lourds de la tech ont choisi l’Occitanie pour développer leur entreprise. Des start-up innovantes y fleurissent et hissent la région à la 3e place nationale en termes d’emploi dans le numérique. Toulouse et Montpellier ont reçu le label French Tech en 2014. Et Nîmes, Perpignan et le secteur de Tarbes-Lourdes sont les nouvelles places émergentes du secteur !

Focus chiffres : le numérique en Occitanie
97 600 emplois.
18 500 établissements.
8 milliards d’euros de chiffre d’affaires.
75 % des établissements sont concentrés entre Toulouse et Montpellier.
56 % des employés ont un bac+ 5 ou plus.

Pour en savoir +
– « La filière numérique en Occitanie, source d’emplois et d’innovations » (Région Occitanie).
– « Forte croissance de l’économie numérique en Occitanie » (Insee).

L’Occitanie : 1re « Fab Région » de France : un Fab Lab (fabrication laboratory) est un atelier de fabrication équipé d’outils mécaniques et numériques tels que des découpeuses laser ou des imprimantes 3D, pour la conception et la réalisation de projets de toutes sortes. Le 1er est né à Toulouse en 2009 ; aujourd’hui, la région en compte 33. Entrepreneurs, ingénieurs, étudiants ou designers et particuliers s’y rencontrent. Et ces laboratoires innovants poussent aussi à la campagne ! Depuis 3 ans, le Fab Lab Origami, par exemple, permet aux habitants de Caylus (82) et des villages alentour de mener à bien leurs projets innovants.

Pour en savoir +
Le réseau des FabLabs d’Occitanie

De manière générale, la diversité de la filière incite les acteurs du numérique à se regrouper et à coopérer. Le but : être plus forts à l’international et améliorer la recherche et le développement économique. Les concentrations géographiques des entreprises sont alors appelées des « clusters » (ceux-ci sont bénins, et même très bénéfiques !).

Focus Montpellier : une métropole innovante !
La 2e ville d’Occitanie abrite le fleuron de la tech :
ITK compte 120 employés et est devenu un des leaders mondiaux de l’agri-intelligence en développant des outils d’aide à la décision (OAD) ;
VOGO, labellisée French Tech, se positionne sur le marché du sport et de l’audiovisuel.

Focus Toulouse : l’intelligence artificielle, métier du réel !
– Toulouse est la 2e ville de province pour l’emploi dans le numérique, avec 51 000 postes.
– Digital 113 : ce cluster d’entreprises compte plus de 350 membres.
– le projet ANITI (Artificial and Natural Intelligence Toulouse Institute) rassemble plus de 200 chercheurs issus d’universités, écoles d’ingénieurs, organismes de recherche scientifique et technologique et d’une trentaine d’entreprises pour travailler sur l’intelligence artificielle.

Pour aller plus loin…
D’autres lieux et dispositifs mettent le numérique à l’honneur :
la Cité de l’économie et des métiers de demain (Montpellier) permet de se projeter dans notre monde futur ;
la Cité, espace dédié aux start-up (Toulouse) ;
la Cantine et Nova Mêlée (Toulouse) ;
le Starterincubateur d’entreprises (Toulouse) ;
Incubateur By CMT (Castres-Mazamet).

Face à l’actualité 

Outils de communication pour le télétravail, plateformes de vente en ligne, click and collect… la crise sanitaire a montré l’importance des métiers du numérique dans la vie quotidienne.

Focus métier : développeur, le métier qui explose !
Tramontana Web, une agence narbonnaise qui conçoit des sites Internet, a enregistré plus de 150 demandes sur sa plateforme au second jour du reconfinement, contre 2 à 5 en temps normal. Le métier de développeur web est un incontournable depuis de nombreuses années. L’actualité a accéléré son rôle et son importance avec le développement de l’e-commerce et du concept de « click and collect ».

Focus terrain : numérique et écologie main dans la main !
Sur le papier, le numérique et l’agriculture durable seraient 2 mondes opposés. Surprise : à Montpellier, le laboratoire Occitanum (Occitanie agroécologie numérique) veut faciliter la transition écologique des agriculteurs à l’aide du numérique. Bientôt, des robots aideront les agriculteurs à booster leurs récoltes grâce aux drones ou aux données satellites.

La tech, au masculin et au féminin !

Malgré seulement 26 % des emplois occupés aujourd’hui par des femmes, les métiers du numérique sont loin d’être unisexes ! C’est d’ailleurs une femme qui porte les couleurs de l’Occitanie en Californie : à 34 ans, la Sétoise Fidji Simo est directrice de l’application Facebook. Fille et petite-fille de pêcheurs, elle a directement été nommée par Mark Zuckerberg, P.-D.G. du réseau social aux 2,7 milliards d’utilisateurs. Un modèle de réussite au féminin !

Un métier pour moi ?

Découvrez le témoignage de Thibaud, 24 ans, étudiant en master ICE (informatique collaborative en entreprise), sur son parcours dans le domaine de l’informatique.

Beaucoup de professions du numérique requièrent un goût pour les sciences, l’informatique ou les mathématiques. Ainsi, de nombreuses formations existent dès la sortie du lycée permettant de répondre au projet professionnel de chacun.

L’École régionale du numérique (ERN), présente en Occitanie, valorise le secteur et propose un réseau de formations sur tout le territoire régional en plus de celles déjà existantes. Le but : aider les personnes à trouver un emploi dans le secteur du numérique. Envie d’apprendre à coder ? 10 mois de formation et un niveau bac + 2 en poche vous assureront à 80 % la possibilité de trouver un emploi ensuite !

Pour en savoir + : L’école régionale du numérique

Focus métiers : des métiers pour tous !
Conception et développement, gestion et exploitation des réseaux, accompagnement, maintenance et vente, mais aussi cybersécurité et métiers de la data, le secteur est une vraie malle aux trésors :
développeur(euse) full stack : applications, sites, architecture, expérience utilisateur, intégration HTML… ;
ingénieur(e) IoT (Internet of Things) : usages innovants pour les objets du quotidien, conception de services, développement d’applications mobiles… ;
commercial supports numériques : commercialisation de biens éditoriaux et culturels et espaces publicitaires d’une entreprise, stratégie de développement digitale commerciale et marketing, diversification et diffusion de l’offre… ;
métiers de la cybersécurité : protection des données, sécurisation des paiements et protection des informations personnelles ;
métiers de la data : gestion et exploitation des données d’une entreprise.

Découvrez le témoignage de Chadi, 23 ans, étudiant à l’INSA (Institut national des sciences appliquées). Après avoir validé son diplôme dans la filière électronique et informatique, il a décidé de développer ses compétences en systèmes communicants en alternance.

3 pistes pour se former aux nouveaux métiers du numérique

  1. Devenir technicien(ne) dans la cybersécurité en passant par la licence professionnelle réseaux et télécoms de l’IUT de Béziers (34).
  2. Manipuler des drones et des exosquelettes à l’Institut méditerranéen d’études et de recherche en informatique et robotique (IMERIR) de Perpignan (66).
  3. Apprendre le métier d’infographiste ou de concepteur(trice) de jeux vidéo en licence professionnelle création infographique appliquée à l’audiovisuel à l’École nationale supérieure d’audiovisuel (ENSAV) de Castres (81).

Pour en savoir +
Le portail de la cybersécurité en Occitanie
Le hub des compétences numériques en Occitanie