Ils recrutent en Occitanie !

L’Occitanie est, après l’Île-de-France, la région la plus dynamique en termes d’emploi. Mais si de belles opportunités existent, tous les secteurs ne sont pas logés à la même enseigne. Comment faut-il se former, dans quels domaines et pour quels métiers ? Nous vous aidons à y voir plus clair.
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

L’Occitanie est, après l’Île-de-France, la région la plus dynamique en termes d’emploi. Mais si de belles opportunités existent, tous les secteurs ne sont pas logés à la même enseigne. Comment faut-il se former, dans quels domaines et pour quels métiers ? Nous vous aidons à y voir plus clair.

Métier qui recrute ou métier en tension : explications !

Plusieurs critères et indicateurs amènent à dire qu’un métier recrute ou qu’il est « en tension » : dans les 2 cas, le besoin de recruter est important, mais pour des raisons différentes.

Métier qui recrute

Il peut être en lien avec des besoins de l’économie régionale. Il peut s’agir de certains métiers du sanitaire & social par exemple, mais aussi des métiers liés à l’agriculture – aménagement des espaces naturels, horticulture et maraîchage, ou des métiers liés à l’industrie par exemple. Malgré la crise actuelle, les perspectives de recrutement pour la filière aéronautique s’envisagent ainsi sur un moyen terme. D’ici quelques années, elle devrait recruter pour des postes en lien direct avec son activité industrielle, mais offrira aussi certainement à l’avenir de nouveaux emplois intégrant les questions de développement durable, une fois sortie de cette crise mondiale.

Métier en tension
  • Les employeurs ont des difficultés à recruter sur ces postes. Le nombre d’emplois est donc plus important que le nombre de candidats ; on dit alors que l’offre est supérieure à la demande. C’est le cas dans le secteur de la construction et du bâtiment, du service à la personne, de l’hôtellerie ou du médical et du paramédical.
  • Métier où les départs à la retraite sont nombreux : se former dans ces domaines pour remplacer les salariés qui terminent leur carrière est une piste sérieuse. C’est le cas des métiers du service à la personne et de l’aide à domicile, des assistantes maternelles ou encore des cadres du secteur bancaire. Une nouvelle génération peut aussi permettre de faire évoluer ces métiers…

Le top 3 des filières qui recrutent en Occitanie

Le BTP

D’une part, l’Occitanie est une région attractive : sa démographie connaîtra, d’ici 2050, une forte progression, amenant son nombre d’habitants à presque 7 millions (Insee, 2017). Pour répondre à cette croissance, la construction de logements, d’établissements scolaires, de routes ou encore d’équipements publics va elle aussi être revue à la hausse.

D’autre part, la transition énergétique impose la réhabilitation des logements anciens et promet des programmes de rénovation pour respecter les nouvelles normes.

Enfin, l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite est un enjeu majeur de ces prochaines années, offrant aussi de belles perspectives dans les métiers dédiés à cette question.

Focus métiers
Maçon, peintre en bâtiment, électricien du bâtiment, conducteur de travaux publics ou du bâtiment, ingénieur en BTP, ouvrier spécialisé en isolation, gestionnaire d’énergies renouvelables, facilitateur énergétique, chargé d’affaires en rénovation énergétique …

Focus formations
Les filières professionnelles sont à privilégier. De plus, ce secteur est l’un des rares à proposer des diplômes en alternance pour tous les niveaux, du CAP au diplôme d’ingénieur. En Occitanie, 65 CFA sont consacrés aux métiers du BTP.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur le portail de l’apprentissage en Occitanie.

La santé

L’Occitanie est la 2e région française dans ce domaine, avec des pôles de recherche très développés aussi bien au niveau du médicament que de la cosmétique, de grands dispositifs médicaux, des services, ainsi que des entreprises d’« e-santé » ou médecine 4.0, qui intègre aux soins les objets connectés, l’IA et les big data. Le territoire accueille ainsi un tissu de nombreuses PME et, à leurs côtés, des leaders mondiaux. Un secteur passionnant en évolution permanente !

Focus chiffres
12 % des emplois régionaux.
260 000 professionnels.
85 % d’entre eux sont des femmes*.
*Source : Région Occitanie / Insee (2017).

Focus métiers
Médecins, infirmiers, aides-soignants sont en tête de liste, mais les métiers en lien avec le vieillissement de la population offrent aussi de belles perspectives : audioprothésiste, orthoprothésiste, opticien, orthoptiste…

Focus formations
Depuis la rentrée 2020, de nouvelles modalités permettent d’intégrer les cursus formant aux métiers de la santé, ainsi que les formations du paramédical en passant par Parcoursup : 26 formations de la filière sanitaire et sociale sont réparties à travers la région, allant des facultés de médecine aux instituts de formation en soins infirmiers, des écoles plus spécialisées (ostéopathie, kinésithérapie, orthophonie…) aux licences pros et masters en management…

Pour en savoir +
https://www.parcoursup.fr/index.php?desc=acces_etudes_sante
https://www.laregion.fr/IMG/pdf/oc-1911-def-infosup-pan-g-carte_3907x2345-hd.pdf

Le numérique

La région, très active, accompagne le développement de cette filière sur la question des infrastructures et des offres de formation : ce domaine en pleine croissance ne connaît pas la crise, avec 97 600 emplois dans la région, allant du développement à la communication en passant par la maintenance, et ce dans tous les secteurs d’activité. Le choix des métiers et des niveaux d’études pour travailler dans le numérique est donc très large, permettant d’intégrer aussi bien une TPE (très petite entreprise) qu’un grand groupe !

Focus métiers
Ingénieur en développement informatique, technicien d’installation et de support informatique, chef de projet informatique, développeur web, community manager, technicien en maintenance, administrateur réseau…

Focus formations
Courtes ou longues, le panel des formations est large et permet d’amener à divers types et niveaux de métiers, allant du BTS aux écoles d’ingénieurs en passant par certains diplômes universitaires.

Et tous les autres…

D’autres secteurs sont très dynamiques en termes d’emploi : on pourra citer par exemple le secteur du social, avec les métiers d’éducateur spécialisé, éducateur de jeunes enfant, assistant social, conseiller en insertion professionnelle…

Et d’autres le seront à nouveau dès la fin de la pandémie : par exemple l’hôtellerie-restauration, avec des métiers comme ceux de maître d’hôtel, serveur ou cuisinier.