Études et handicap

Université, BTS, classe préparatoire, école de commerce ou d’ingénieurs, formation en apprentissage… ne vous autocensurez pas ! Quel que soit votre handicap, les interlocuteurs et dispositifs se sont largement développés pour vous permettre de suivre votre parcours dans les études supérieures… et de le réussir.

Une région aux côtés de tous les étudiants

« Nous sommes une région pionnière », estime Pascale Chiron, chargée de mission handicap à l’université Toulouse II – Jean-Jaurès. Le Plan d’actions handicap de la Région Occitanie, fortement engagée pour une société inclusive, vise à favoriser votre accès à l’enseignement supérieur. Accessibilité des lieux d’études, aides pédagogiques, logement, restauration, sport, culture, transports… : toutes sortes de dispositifs sont mis en place pour le bon déroulement de vos études.

Direction les Maisons de l’Orientation !
« En lien avec le Plan handicap de la Région, nous sommes particulièrement formé·es et sensibilisé·es à l’accueil de tous les jeunes quel que soit leur handicap. Une après-midi par mois, nous avons un·e interprète LSF (langue des signes française), et nous organisons des manifestations à Toulouse et Montpellier avec des témoins eux-mêmes atteints de troubles auditifs, par exemple des infirmier·ères et moniteur·rices-éducateur·rices, [et] des organismes qui forment aux métiers en LSF. Il s’agit d’ouvrir le champ des possibles, de pouvoir s’identifier », souligne Carole Bizet, directrice de la Maison de l’Orientation de Montpellier. « Nous développons les équipements des Maisons de l’Orientation pour accueillir les personnes non-voyantes et poursuivons le travail sur tous les handicaps. »

Signaler son handicap avant son entrée dans le sup

Surtout, n’hésitez pas à mentionner votre situation dans la « fiche de liaison » de votre dossier Parcoursup, et à préciser les dispositifs dont vous avez besoin. Si vous le souhaitez, cette fiche peut être transmise aux formations auxquelles vous candidatez, afin de préparer les aménagements nécessaires. La fiche de présentation de chaque formation indique le contact du référent handicap que vous pouvez solliciter si vous avez des questions.

Dans l’académie de Montpellier, un dispositif a été mis en place pour favoriser votre accès aux formations sélectives comme les classes prépa ou les IUT et BTS. Renseignez-vous auprès de votre lycée.
Chaque année en février, l’Université fédérale de Toulouse propose aux élèves de 1re et terminale une demi-journée « Études supérieures et handicap, c’est possible ! ».

À noter dans vos agendas : mercredi 1er février 2023 de 13 h 30 à 17 h
« Études supérieures et handicap, c’est possible ! »
Pour les lycéens de 1re et terminale en situation de handicap.
Au CREPS de Toulouse ou à distance via Zoom.
Gratuit, présence d’interprètes en LSF.
Infos : handicap@univ-toulouse.fr ou 05 61 10 80 43.

Les dispositifs et les interlocuteurs à connaître

Une fois inscrit·e dans le supérieur, mettez-vous en contact avec le pôle handicap de votre établissement, qui vous accueillera et vous informera sur les aides, les adaptations et les aménagements possibles tout au long de votre vie d’étudiant·e.

Vous pouvez bénéficier de nombreux aménagements personnalisés et dispositifs mis en place par les établissements du supérieur, que ce soit pour l’accès aux locaux, le suivi des cours ou encore les contrôles et examens :
temps majoré (« tiers temps ») pour les examens ;
possibilité de faire une année sur 2 ans ;
mise à disposition d’interprètes en langue des signes (LSF) ;
aide à l’explication des consignes ;
agrandissement de textes ou traduction de documents en braille ;
aide à la prise de notes ;
ordinateurs ou logiciels adaptés ;
salle dédiée pour les examens ;
prêt d’un casque antibruit…

À l’université Toulouse II – Jean-Jaurès, une équipe dédiée, comme dans les autres universités d’Occitanie, met en œuvre la politique handicap auprès des étudiants comme des personnels.
« Les jeunes ont parfois vécu de mauvaises expériences au collège et au lycée. C’est moins dur à l’université, car [les étudiants] ont plus de maturité et font preuve de bienveillance. Je leur conseille de se saisir de l’accompagnement qui leur est proposé », indique Pascale Chiron.

Handicap et apprentissage, c’est possible !

« Nous avons des apprenti·es en situation de handicap », atteste Bernard Silvestre, référent handicap au CFA pharmacie de Toulouse, qui dispense la formation de DEUST préparateur·rice technicien·ne en pharmacie (bac + 2). « Les plus nombreux sont atteints de troubles “dys”, mais aussi autistiques, ou de handicaps invisibles comme le diabète ou des troubles psychiques. »

Le CFA EnSup-LR (universités de Montpellier, Nîmes, Perpignan, IUT de Sète, Carcassonne, Narbonne et Béziers, site de Mende de l’UPVD, Polytech, ENSCM et Institut Agro Montpellier) met également tout en place pour votre réussite en alternance.

Intéressé·e par les métiers de l’artisanat ? Du CAP à la licence professionnelle (bac + 3), le réseau des CMA d’Occitanie vous accompagne dans tous les centres de formation de la région.

Pour aller + loin :
• Les services handicap des universités : université de Montpellier, Université fédérale de Toulouse (universités et grandes écoles, INSA, ISAE-SUPAERO, INP…), université de Perpignan – Via Domitia,  université de Nîmes , INU Champollion (Albi, Rodez, Castres)
Plan d’actions handicap de la Région Occitanie
« Études supérieures et handicap, c’est possible ! » avec l’Université fédérale de Toulouse
Aspie-Friendly, projet d’inclusion universitaire pour les personnes autistes
La plateforme Atouts pour tous, qui favorise votre insertion professionnelle : offres d’emplois et de stages, alternance, actualités, témoignages d’étudiant·es…
Apprentissage et handicap au CFA EnSup-LR, et au sein du réseau des CMA d’Occitanie
Mon parcours handicap : informations, démarches, aides, interlocuteurs
• Des vidéos :
Une vidéo qui rassemble des acteurs de l’académie de Toulouse, l’Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées, la MGEN, Atouts pour tous, et qui fait un point sur les aides disponibles tout au long du parcours dans le supérieur
Des témoignages d’étudiants sur les handicaps invisibles à l’université de Nîmes
Le pôle handicap de l’université Toulouse III – Paul-Sabatier