Enseignement agricole : des formations pour tous les goûts !

Plus de 100 structures réparties sur tout le territoire offrent des parcours accessibles depuis la 3e jusqu’à l’enseignement supérieur. La filière de formation agricole s’engage pour la planète : à découvrir absolument !

Vous vous interrogez sur votre avenir ? Vous êtes passionné∙e par la nature, la vie au grand air, la gastronomie, la technologie ou encore l’accueil en milieu rural ? Pas de doute, vous trouverez votre futur professionnel dans le secteur agricole : les formations proposées dans tous les départements de la région préparent à plus de 200 métiers de la terre, du végétal, de la nature, du bois, ou encore des animaux.

Un pacte vert régional

Premier secteur économique de la région, l’agriculture se transforme et se tourne résolument vers l’avenir. Pour relever les défis d’évolution des métiers agricoles, de transition environnementale et de souveraineté alimentaire, l’enseignement agricole s’adapte à tous les changements… avec succès ! Il a attiré plus de 20 000 jeunes en cette rentrée 2022 vers les filières de l’enseignement général, technologique, professionnel ou supérieur, du CAP au bac + 5. « 90 % des élèves de l’enseignement agricole d’aujourd’hui ne viennent pas du monde agricole, et 50 % des élèves, étudiants ou apprentis sont des femmes. C’est dire si l’on est loin des idées reçues ! », souligne Céline Monier, cheffe de l’unité formation initiale scolaire et animation de l’action éducative de la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF).

Le 1er décembre 2022, la Région organise les 2es Assises régionales de l’enseignement agricole, agroalimentaire et vétérinaire.
L’ensemble des acteurs du monde de l’éducation et de l’agriculture se réunit pour porter haut les priorités du secteur agricole. Accompagner les projets d’aujourd’hui et de demain, répondre aux enjeux écologiques et sociétaux, participer au développement du territoire ou encore permettre à chacun·e, y compris aux plus précaires, d’accéder à une alimentation de proximité et de qualité sont quelques-uns des thèmes qui seront abordés à l’occasion de cette journée de réflexion.

Une filière en réussite

Avec un taux de réussite aux examens jusqu’à bac + 2 de 84 %, l’ensemble de la filière s’avère performante et affirme sa singularité : des établissements auxquels s’adossent des exploitations agricoles et des centres de transformation, mais aussi des internats, et qui forment ainsi de véritables campus. « Les EPL – établissements publics locaux – accueillent l’ensemble des voies de formation à destination des collégien·nes, lycéen·nes, étudiant·nes, élèves en apprentissage et même les adultes », insiste Céline Monier. « Il est possible de passer facilement d’une voie à l’autre ; un·e jeune qui n’aurait pas l’âge d’entrer dans une formation peut accéder à une autre, puis évoluer dans son parcours. » De même, la mobilité internationale est encouragée. L’an dernier, ce sont 3 000 élèves qui ont réalisé un stage ou un cycle de formation à l’étranger.

Témoignage d’Olivier Martin, directeur de l’EPLEFPA de la Lozère

Réfléchir à la société

Autre spécificité de l’enseignement agricole : la discipline éducation socioculturelle. « On y apprend à mieux communiquer, à réfléchir aux enjeux de société en s’impliquant dans des projets », explique Aurélie Scholasch, enseignante et animatrice au lycée général et technologique agricole des sciences vertes de Pamiers. Elle a conduit en 2020 un projet d’un an pour la réalisation d’une série documentaire, « Télé buissonnière », en partenariat avec des professionnels, portant avec les élèves de terminale un regard sur les métiers de demain. En 2021, les élèves ont travaillé avec un photographe en résidence au lycée sur « le sens commun ». « Ces travaux en équipe passent par la pratique pour comprendre les enjeux sociétaux, les élèves sont acteurs d’un projet artistique », souligne Aurélie Scholasch.

Une formation de qualité

En apprentissage d’un an au centre de Saint-Girons, Mariette a suivi les enseignements pour l’obtention d’un Brevet professionnel responsable d’entreprise agricole et s’installe aujourd’hui comme agricultrice dans le Couserans. « J’étais bergère, j’avais besoin d’outils pour apprendre à gérer une exploitation », raconte la jeune femme. « Je me suis formée à la gestion, mais aussi à des techniques de maraîchage, d’élevage, d’agroforesterie et même de transformation. » Une orientation qui lui permet de donner du sens à son existence. Alors, pourquoi pas toi ?

Pour aller + loin :
Le site l’aventure du vivant présente plus de 200 métiers et propose de répondre à toutes les questions des collégien·ne·s et lycéen·ne·s. À découvrir aussi sur tous les réseaux sociaux.
Le podcast Les aventuriers du vivant qui parle de l’enseignement agricole, à la rencontre d’élèves, notamment Capucine en Occitanie.
L’enseignement agricole en Occitanie (sur le site laregion.fr)
Le site de la DRAAF Occitanie
Occitagri’formations
Le site du Carif Oref Occitanie
Le magazine ID.METIERS N°3 « S’orienter vers l’alimentation durable » dédié aux métiers de l’agriculture et de l’agroalimentaire en Occitanie
Les 2es Assises régionales de l’enseignement agricole, agroalimentaire et vétérinaire
La série documentaire Télé buissonnière